L’ambiance était au beau fixe ce samedi pour couronner Andri Ragettli au pied du Corvatsch Park. Le rider de Flims, qui a manqué les X Games et les Championnats du monde cet hiver à cause d’une vilaine blessure au genou droit contracté à l’entraînement à Aspen, est une vraie force de caractère. Revenu rapidement sur les lattes, il a d’abord été décrocher le Globe de cristal de Big Air à Québec avant de terminer en beauté à Silvaplana, en éblouissant de sa classe la dernière étape de la Coupe du monde de slopestyle.

Pour les amateurs, voici l’enchaînement réussi lors de son run gagnant: switch lip on front swup rail transfer pretzel 270 out, switch left 450 safety, left 270 on 630 out, switch left double misty 1080 mute, switch right double misty 1260 bow and arrow, left triple cork 1620 safety, switch left 270 on 810 out.

La réaction d’Andri Ragettli, vainqueur à Silvaplana:

“Quelle saison! Pourtant, je n’ai pas pu skier pendant 7-8 semaines. Mais malgré tout, je réussis un hiver incroyable avec deux victoires en Coupe du monde, qui amène mon total à 5 et le Globe du Big Air. Je suis vraiment content. En plus, cette saison se termine de la meilleure des manières, en Suisse, devant mon public. C’est trop bien!

Il est vrai que le niveau est extrêmement élevé dans notre discipline. On ne peut vraiment plus faire n’importe quoi. C’est un vrai sport de haut niveau et je suis d’autant plus heureux d’avoir gagné. C’est un des tous meilleurs jours de ma vie jusqu’à maintenant, vraiment.

L’équipe est vraiment super. Et me retrouver à nouveau avec Fabian sur le podium, c’est génial. Il me pousse toujours à faire mieux. On est toujours en concurrence mais dans le même temps de très bons amis. J’ai vraiment de la chance de pouvoir profiter de ça.

Désormais, je vais me consacrer à des tournages et me concentrer sur les réseaux sociaux. Je dois également encore effectuer mes obligations militaires puis je pourrais partir en vacances. Je ne sais pas encore où, mais dans un endroit où je peux surfer. J’ai vraiment besoin de prendre de la distance durant un mois, de faire une pause. 

Pour la saison prochaine, j’ai bien sûr déjà des objectifs mais je vais déjà fêter la fin de celle-ci tranquillement. J’espère surtout ne pas souffrir de blessure.”

La réaction de Fabian Bösch, troisième à Silvaplana:

“La saison a été vraiment superbe, je suis extrêmement heureux. La médaille d’or en Big Air aux Championnats du monde, c’était fou. Et terminer ici avec un podium en slopestyle, c’est super cool.

Cet hiver, j’ai enfin pu skier sans avoir à me battre contre les blessures, comme c’était le cas lors des deux dernières saisons. Ça m’a beaucoup aidé à progresser, j’ai pu mieux m’entraîner. Je me sens plus serein. Grâce à tout cela, j’ai pu construire ma confiance depuis le début de la saison jusqu’à aujourd’hui. Je suis notamment très content des progrès effectués en slopestyle. J’étais catastrophique en décembre et je me suis constamment amélioré pour terminer sur le podium à Silvaplana. C’est juste génial. 

J’ai encore trois semaines de ski au programme. Je vais en Andorre la semaine prochaine pour la Total Fight (une compétition exhibition) et je reviens ici pour les Championnats de Suisse et ensuite je coacherai des enfants sourds durant une semaine pour un camp. Ensuite, il restera encore les Audi Nines à Sölden, puis je travaillerai un petit peu à la maison.”

Le run gagnant d’Andri Ragettli:

Le meilleur passage de Fabian Bösch:

Laurent Morel, Silvaplana