Joana Hählen est en feu. Une semaine après son tout premier podium lors de la première descente de Bansko, elle a confirmé lors du super-G de Rosa Khutor, où a enfin eu lieu une course, la première après de nombreuses annulations l’an dernier et cet hiver. La skieuse de la Lenk a pris le 3e rang en Russie derrière les intouchables Italiennes Federica Brignone et Sofia Goggia. Un véritable déclic s’est produit dans la tête de la Suissesse qui vient de fêter ses 28 ans. Habituée aux places d’honneur, elle s’invite désormais à la table des grands.

Sur une piste totalement différente de celle sur laquelle elle a brillé en Bulgarie, moins pentue et plus molle, Joana Hählen a fait parler sa technique pour aller chercher ce second podium en Coupe du monde. Elle échoue à 0″34 de la victoire. “Ce nouveau podium, dans cette discipline, représente beaucoup, a expliqué la Bernoise. Je préfère d’ailleurs le super-G à la descente et je savais que je pouvais aussi être rapide dans cette discipline.”

Les Suissesses ont réussi un très joli tir groupé, car Corinne Suter termine au pied du podium, alors que Lara Gut-Behrami prend la 6e place. La Schwytzoise, qui termine à 0″42 de Brignone, aurait pu prétendre à mieux sans une grosse faute dans la partie finale.

La bonne opération de Federica Brignone

Les Italiennes, après avoir dominé les épreuves de Bansko, confirment une nouvelle fois être les patronnes du Cirque blanc actuellement. En l’absence de Mikaela Shiffrin, qui a décidé de faire l’impasse sur les épreuves russes comme Michelle Gisin et Wendy Holdener, Federica Brignone a réalisé une excellente affaire. La Transalpine revient à moins de 300 points de l’Américaine au classement général, mais surtout elle prend ses distances sur Petra Vlhova pour la 2e place. La skieuse du Val d’Aoste reprend également le maillot rouge du classement du super-G à Shiffrin. Corinne Suter grimpe au 2e rang. La course au Globe sera très serré puisqu’il y a moins de 50 points entre Brignone et Lara Gut-Behrami, 6e.

JT