Trois médailles d’or en trois épreuves: la Française est d’ores et déjà la reine des Mondiaux à Nové Město na Moravě. Le Norvégien quant à lui a ajouté une 18e médaille d’or à son énorme palmarès. Les Suisses sont à nouveau restés en retrait.

Julia Simon ne s’arrête simplement plus de gagner. La Française a empoché sa troisième médaille d’or lors des Championnats du monde de Nové Město na Moravě après s’être déjà distinguée lors du relais mixte et du sprint. Dimanche, c’est lors de la poursuite de 10 km qu’elle s’est imposée, et cela avec la manière, en terminant avec 46″3 d’avance sur l’Italienne Lisa Vitozzi. Sa compatriote Justine Braisaz-Bouchet, déjà dorée en relais et argentée en sprint, a complété sa panoplie de médailles en prenant le bronze.

Larguées avant même le départ après leurs piètres résultats en sprint, les Suissesses n’ont jamais trouvé le rythme. Elisa Gasparin a terminé 38e à 5’04″7 de la gagnante. Amy Baserga a complètement raté ses tirs pour finir 54e.

Johannes Thingnes Bø, une machine norvégienne

Chez les messieurs, la légende Johannes Thingnes Bø a de nouveau été magistrale. Le biathlète de 30 ans a mené un énorme contingent norvégien: Sturla Holm Lægreid et Vetle Sjåstad Christiansen, déjà médaillés en sprint, ont récidivé avec l’argent et le bronze, tandis que Johannes Dale-Skjevdal et Tarjei Bø ont terminé au pied du podium.

Niklas Hartweg a fini 22e, devant Sebastian Stalder 42e et Joscha Burkhalter 44e. Jeremy Finello n’a pas terminé la course.

SSW