Il restait une inconnue dans le camp suisse pour la descente féminine des Championnats du monde à Méribel, elle a été levée ce vendredi. Priska Nufer sera au départ de la compétition samedi, aux côtés de la championne du monde en titre Corinne Suter, de Lara Gut-Behrami, de Joana Hählen et de Jasmine Flury. Le dernier ticket se jouait entre deux Obwaldiennes, Priska Nufer et Michelle Gisin. C’est donc la première, qui a remporté une descente à Crans-Montana il y a un an, qui a été retenue.

Priska Nufer a convaincu les entraîneurs grâce à sa 7e place lors du troisième entraînement ce vendredi, à 0″81 de la plus rapide, l’Italienne Sofia Goggia. Elle a notamment fait la différence sur le haut du parcours, où elle a été l’une des plus rapide. Michelle Gisin, qui était donc en concurrence avec elle, subi le même sort qu’aux Jeux olympiques de Pékin et ne sera donc pas au départ dans la discipline reine. La skieuse d’Engelberg a signé le 13e temps du jour, à 0″35 de sa compatriote. Très rapide sur le bas, elle avait perdu trop de temps auparavant.

Sofia Goggia a remporté cet ultime galop d’essai avant la course de samedi, avec une large avance sur l’Autrichienne Mirjam Puchner (+0″46) et la Norvégienne Kajsa Vickhoff Lie (+0″50). Rapide en milieu de manche, Lara Gut-Behrami a réussi le 5e temps, à 0″66 de la tête, 0″08 devant Jasmine Flury (6e). Joana Hählen termine 8e à 0″93. Enfin, Corinne Suter, qui n’a pas forcé, a pris la 23e place, à 1″90 de la plus rapide. “Je me sens plus forte et meilleure”, a lâché la championne olympique, qui a chuté il y a trois semaines à Cortina d’ampezzo.

LMO, Méribel