Dans l’aire d’arrivée de Wengen, Loïc Meillard et Marc Rochat enchaînent les interviews et analysent à chaud, en allemand, en anglais et en français, leurs performances qui les ont conduits dans le top 6 du slalom bernois. Les deux hommes s’en satisfont volontiers. Le Vaudois se réjouit d’une nouvelle performance de choix dans le haut tableau, alors que le Valaisan se rassure après un début de saison un peu en deçà de ses attentes..

La 5e place du skieur d’Hérémence correspond à sa meilleure performance de la saison. Un résultat sur lequel il peut “construire dessus”. Car depuis le début de l’hiver, Loïc Meillard se cherche encore. “Cela fait une semaine et demie que cela va mieux”, assure le Valaisan qui avoue connaître certains problèmes. “”Dès qu’il y a une ou deux sorties de piste, il y a un manque de confiance qui s’installe et qui empêche de skier vite. Pour que la roue tourne, il faut accumuler du kilométrage et après cela peut vite changer. Et chaque jour, je fais un pas en avant.”

Loïc Meillard entend d’ailleurs s’appuyer sur sa deuxième manche du jour, lors de laquelle son ski “a été bon”, puisqu’il y a notamment réalisé le troisième chrono. “Mais ce n’est pas une journée au top”, poursuit-il en faisant référence à sa prestation sur le premier tracé qui l’avait mené au 15e rang provisoire. “Je ne me suis pas senti à l’aise en première manche. Cela a été bien mieux sur la deuxième.” Il ne réside d’ailleurs aucun regret d’avoir échoué encore une fois proche du podium. “Ce n’était pas le focus aujourd’hui. Le but est de continuer à avancer un pas après l’autre.”

Marc Rochat: “Le podium arrivera quand il arrivera”

Marc Rochat savoure pleinement un nouveau résultat de choix, une semaine après sa 5e place d’Adelboden. “Je suis très content de ma constance. On voit que je suis solide.” Comme pour son compère valaisan, il n’existe aucune frustration de se retrouver au pied de cette boîte qui se rapproche toujours plus. “Je reviens de tellement loin. Il y a trois ans, j’avais pratiquement arrêté ma carrière, plus personne ne croyait en moi, j’ai continué à travailler dans l’ombre et ce podium arrivera quand il arrivera.”

Sur ses skis, le Vaudois de Crans-Montana s’amuse et cela se voit. “Je suis très serein, j’ai confiance en moi, en mon corps. Mon dos va nettement mieux, mon genou tient le coup et le matériel fonctionne bien. Tout va dans la bonne direction et évidemment, quand tu es au départ d’une Coupe du monde cela est positif.”

Ce dimanche, il s’élançait pour la première fois dans le top 15 mondial. Une donnée importante qui lui permet désormais de regarder toujours plus vers le haut. “Dès que je verrais une ouverture, une petite fenêtre, je vais appuyer sur la gomme et aller chercher ce podium”, affirme l’actuel 10e du classement de slalom qui est déjà tourné vers la prochaine course dans une semaine. “Rien ne m’empêche d’aller chercher le podium à Kitzbühel ou la victoire. À moi de bien me reposer et bien bosser avant de remettre les gaz.”.

Johan Tachet, Wengen