Elle était attendue, Lara Gut-Behrami a répondu présente dès la première course de la saison. La Tessinoise a pris la 2e place du géant de Sölden samedi. Elle n’a été devancé que par Mikaela Shiffrin, qui signe son 70e succès en carrière, pour 0″14. La Suissesse et la skieuse de Vail ont survolé une épreuve disputée devant 9000 spectateurs puisqu’elles relèguent toute concurrence à plus d’une seconde. Troisième, la Slovaque Petra Vlhova pointe à 1”30.

Lara Gut-Behrami aura peut-être des regrets. En tête à l’issue de la première manche, elle comptait encore un quart de seconde d’avance sur l’Américaine avant d’aborder le plat final. La championne du monde de géant attend toutefois toujours une victoire dans la disicpline depuis 2016 et un succès… à Sölden. Toujours est-il que la skieuse de Comano, 2e du classement général l’hiver dernier derrière la Slovaque Petra Vlhova, prouve dès l’ouverture de l’hiver qu’elle sera une candidate pour remporter le gros Globe de cristal. D’autant plus que la Suissesse n’est jamais aussi forte dans les disciplines de vitesse que lorsqu’elle possède les clés de son virage en géant.

Des points pour Andrea Ellenberger et Michelle Gisin

Deux Suissesses sont parvenues à marquer des points. Pour son retour à la compétition après une blessure au genou, Andrea Ellenberger a pris un encourageant 24e rang avec un dossard élevé, le 45. “Je me réjouis de ce retour, mon objectif était d’entrer dans les trente, mais une chose est de le dire et une autre de le faire lorsque l’on est dans le sport de haut niveau”, sourit la skieuse nidwaldienne. “Ce résultat est important pour moi, car il montre que je suis progressivement de retour à mon meilleur niveau et je sais que je suis sur le bon chemin.”

Michelle Gisin, victime d’une mononucléose durant l’été, skie derrière sa forme. L’Obwaldienne n’a pu faire mieux que 25e. Simone Wild (36e), Camille Rast (38e), Jasmina Suter (50e), Vanessa Kasper (51e), Priska Nufer (56e) et Vivanne Härri (61e) n’ont pas passé le cap de la première manche.

Les regrets de Camille Rast

La déception était de mise notamment pour Camille Rast. Malgré son dossard 53, elle visait la qualification pour le second parcours. “Je n’ai pas réussi à aller jusqu’à ma limite”, regrettait-elle. “J’ai eu trop de respect, j’aurais pu skier un cran au-dessus.C’est sur cet aspect que je dois travailler, car c’est frustrant de débuter la saison ainsi.” La skieuse de Vétroz va désormais mettre l’accent sur le slalom. La Valaisanne aura une belle carte à jouer lors des deux slaloms de Levi dans un petit mois.

JT, Sölden