Jasmine Flury a remporté samedi la première des deux descentes de Coupe d’Europe de Crans-Montana. La Grisonne, habituée des courses de Coupe du monde (une victoire en super-G à Saint-Moritz en 2017), a notamment mis tout le monde d’accord sur la partie intermédiaire de la piste du Mont-Lachaux. Après cinquante secondes de course, Jasmine Flury comptait en effet 0″80 d’avance sur sa première poursuivante, l’Autrichienne Lisa Grill, avant de perdre quasiment tout son avantage sur le bas. Au final, la Suissesse est parvenu à conserver une marge de 0″15 sur la leader du classement général de la Coupe d’Europe.

Derrière, une autre Suissesse s’est mise en évidence. La Fribourgeoise Noémie Kolly est montée pour la deuxième fois de sa carrière sur un podium de Coupe d’Europe après un troisième rang en 2017 dans le Val di Fassa. Troisième à nouveau, à 0″32 de sa compatriote, la Gruérienne a eu chaud jusqu’au dossard 42 de Laura Gauché. La Française est finalement arrivé quatrième à 0″05 de la troisième place de Noémie Kolly, qui revient après une saison blanche due à une blessure.

Le smog en trouble-fête

Les autres Suissesses ont quelque peu manqué leur rendez-vous valaisan. Prétendantes aux premières places, Stephanie Jenal et Joana Hählen ont terminé respectivement 16e et 19e. Pire, Jasmina Suter n’a même pas rallié l’arrivée. Deuxième chance ce dimanche pour toutes ces jeunes femmes avec une nouvelle descente sur cette même piste, pour autant que la météo le permette…

À noter que, dans la matinée, un certain branle-bas de combat est venu agiter la zone d’arrivée. La raison est claire, et floue à la fois: le brouillard. En effet, après avoir pu lancer 19 concurrentes lors de l’entraînement matinal, les organisateurs ont été contraints d’interrompre ce dernier. Toute la dernière partie de la piste était embrumée, et la bonne tenue de la course a longtemps été discutée. Un temps, il a même été question de raccourcir cette descente et d’en faire deux manches sprints. Au final, tout est bien qui finit bien. Espérons qu’il en soit de même pour la deuxième salve prévue dimanche…

BUB, Crans-Montana