Tout a souri à Beat Feuz et Mauro Caviezel à Beaver Creek! Sur une descente passablement raccourcie à cause de la neige qui est tombée sur le Colorado ces dernières heures, les deux Suisses ont parfaitement maîtrisé leur sujet pour profiter au maximum de leurs numéros de dossard peu élevés (7 et 10) et signer le doublé. Beat Feuz devance finalement Mauro Caviezel de 0″07. Aksel Lund Svindal, à 0″08, complète le podium. A noter que le dernier doublé Suisse en Coupe du monde remontait à la descente de Bormio en 2011. Didier Défago avait alors devancé Patrick Küng.

Pour Beat Feuz, qui a une nouvelle fois fait parler son “toucher de neige”, il s’agit d’un 11e succès en Coupe du monde. Le Bernois, tenant du Globe de cristal de la descente, s’impose pour la première fois à Beaver Creek. Une semaine après son 2e podium en Coupe du monde, Mauro Caviezel a lui remis ça. Parti juste après l’interruption due à la chute de Thomas Dressen, le Grison a réalisé une manche de haut vol, pleine de précision, confirmant sa forme actuelle.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Die “Birds of Prey” in #BeaverCreek war am Freitag bei der Abfahrt fest in Schweizer Hand: 1. @feuz87 , 2. @maurocaviezel ! #swissskiteam #doppelsieg #hoppschwiiz

Une publication partagée par Swiss Ski Team (@swissskiteam) le

Conditions météo changeantes

Après leurs passage, les conditions météorologiques se sont quelque peu détériorées. Le brouillard a fait son apparition sur le haut du parcours tandis que le bas du tracé est devenu légèrement plus lent. Carlo Janka n’a ainsi pu faire mieux que 11e. Patrick Küng (17e), Marc Gisin (19e), Urs Kryenbühl (25e) et Gilles Roulin (25e également) sont plus loin.

La course a donc également été marquée par une interruption de plusieurs minutes à la suite de la vilaine chute de Thomas Dressen. L’Allemand, qui pourrait souffrir des genoux, a été évacué en luge et transporté à l’hôpital de Vail pour des examens.

LMO