Le premier test chronométrique en vue des descentes de Wengen a accouché d’une petite surprise. C’est l’Italien Christof Innerhofer, en manque de résultats cette saison, qui a remporté l’entraînement de mardi en devançant deux Suisses, Stefan Rogentin et Beat Feuz.

Deux descentes sont au programme ce week-end dans la station bernoise de Wengen. Du coup, en ce début de semaine, l’heure est aux entraînements. Premier test ce mardi avec un meilleur temps signé Christof Innerhofer en 2’30″84. En difficulté cette saison dans l’épreuve reine avec une 14e place comme meilleur résultat à Beaver Creek, l’Italien semble être de retour à un bon niveau. Il a devancé un duo helvétique de quelques centièmes: Stefan Rogentin (2e à 0″07) et Beat Feuz (3e à 0″14).

Le Bernois fait partie des favoris sur le Lauberhorn, mais n’a pas forcément pour habitude de se montrer rapide lors des entraînements. Voilà qui semble de bon augure pour la suite. On peut en dire autant pour le Grison, qui surprend, lui qui n’a pas encore connu les joies du top 15 cette saison en descente.

Janka de retour, Chabloz positif et absent

En ce qui concerne les skieurs helvétiques, deux autres d’entre eux sont parvenus à se classer dans les dix premiers. Niels Hintermann (8e à 1″32), troisième du classement de la discipline, et Carlo Janka (9e à 1″41), de retour sur le devant de la scène après de nombreux pépins de santé, ont montré de belles choses. Les autres Suisses sont plus loin, mais Nils Mani (18e à 2″45) et Justin Murisier (19e à 2″65) marquent de précieux points dans la course à la qualification pour ce week-end.

Notons encore que Marco Odermatt a terminé très loin (45e à 4″70) et que Yannick Chabloz n’a pas pris le départ. Prévu dans un premier temps, le Vaudois n’est finalement pas présent à Wengen. Il a “besoin d’une petite pause”, selon Swiss-Ski. Concrètement, le 13e de la descente de Val Gardena a contracté le Covid-19 en tout début d’année. Il n’a pas “réussi à avoir un test négatif” après les dix jours de quarantaine. “Pas de Wengen pour moi cette année malheureusement”, nous a-t-il confirmé. Le skieur de 22 ans manque ainsi une belle occasion de tenter sa chance dans la chasse aux minima olympiques.

MBU