Le snowboard suisse peut avoir le sourire. Au lendemain de la 3e place décrochée par Ladina Jenny en géant, Julie Zogg a fait encore mieux lors du slalom parallèle, en allant chercher la médaille d’or. A 26 ans, la snowboardeuse de Flumserberg est enfin récompensée lors d’une grand rendez-vous.

Dans des conditions dantesques et sous de fortes chutes de neige, la Saint-Galloise, 4e des qualifications, a su gérer à merveille sa prise de risques pour s’imposer en finale devant l’Ukrainienne Annamari Dancha. Le podium est complété par l’Allemande Ramona Hofmeister.

“J’ai réussi à faire la bonne analyse”

“Je ne peux pas y croire, s’est exclamée la leader de la Coupe du monde. Ça me semble irréel. Ramener cette médaille, c’est fou!” Julie Zogg a su se jouer à merveille d’une piste rendue extrêmement compliquée par les près de 20 centimètres de neige fraîche tombés ces dernières heures: “Je préfère quand la neige est dure, mais j’ai su limiter les risques que j’ai pris. J’ai réussi à faire la bonne analyse”.

Gagnante du Globe de cristal en 2015, 14 fois sur le podium en Coupe du monde, quintuple (!) championne du monde juniors, la Saint-Galloise a enfin confirmé lors d’un grand rendez-vous. Habituée des places d’honneur, elle n’était encore jamais monté sur la boîte aux Championnats du monde ou aux Jeux olympiques. “Je me suis imposée en Coupe du monde en slalom il y a une semaine et je savais que je pouvais être rapide, a expliqué la nouvelle championne du monde. C’est le plus beau jour de ma vie!”

Nevin Galmarini blessé au dos

Piégée par la couche de poudreuse, Patrizia Kummer a pour sa part été éliminée en quarts de finale. La Valaisanne avait pris la 5e place des qualifications. Pas plus de réussite pour Ladina Jenny et Nicole Baumgartner, sorties en huitièmes de finale.

Côté masculin, la journée a été compliquée. Dario Caviezel a été le seul à se qualifié pour les séries éliminatoires grâce à une brillante 2e place en matinée, mais le Grison est partie à la faute et n’a pas franchi non plus les huitièmes de finale. Blessé au dos, le champion olympique Nevin Galmarini n’a pas pu aller au bout de son 2e run de qualifications.

Laurent Morel, Park City